Rallye 2019 de la FFMC 39 : une édition placée sous le signe de la chaleur

 

La petite histoire retiendra que l’édition 2019 du rallye de la FFMC 39, dimanche 30 juin, a été placée sous le signe de la chaleur.

Chaleur humaine pleine d’ondes positives dégagée par des motards qui se retrouvent chaque année plus nombreux autour de la Fédé pour ce moment de convivialité ; et chaleur physique bien ressentie sous les casques et blousons par ces jours de canicule, avec un thermomètre qui n’est pas descendu sous les 30°C, même lors des passage en sous bois.

Le matin, ce ne sont pas moins de 65 équipages qui étaient au départ de Lons-le-Saunier (soit une douzaine de plus que l’an passé) pour suivre le road book et les questions préparés par Catherine et l’équipe des bénévoles. Des questions qui, comme chaque année, demandaient un peu d’attention aux motards pour ne pas tomber dans les pièges astucieusement placés. Ainsi, quand Catherine demande une date, c’est une date qui faut lui donner. C’est-à-dire l’ensemble jour, mois, année… et nombreux ont été ceux qui sont tombés dans le piège, n’inscrivant que l’année de la création de la première caisse du Crédit agricole. Lors du passage à Salins-les-Bains, il était d’ailleurs amusant de voir les motards agglutinés autour de l’agence locale de la banque verte à la recherche de cette fameuse date, alors qu’en fait, c’est au siège « historique » de la banque, devenu musée, qu’il fallait se rendre, quelques centaines de mètres plus loin…

Mais comme toujours, c’est la qualité des sites et paysages traversés entre Jura et Doubs que la plupart des motards retiendront. Ceux qui auront eu l’idée de compter le nombre des franchissements de rivière auront bien fait (il y en avait 14), puisqu’il s’agissait d’une des questions subsidiaires comptant pour le classement général, au même titre que l’épreuve d’adresse de la pause méridienne, organisée à Arc-et-Senans.

Après avoir identifié un pont (qui serait, paraît-il, une des portes de l’enfer), rendu hommage à Alphonse Delacroix (qui a découvert le site archéologique d’Alaise), s’être enquis de l’altitude d’un des belvédères de la vallée du Lison, avoir rendu à Valentino Rosse, Vincent Philippe, Marc Marquez et Giacomo Agostini leur bon nombre de titres mondiaux et compté le nombre des traces (vertes) laissées par les dinosaures du côté de Ney, c’est en sueur et bien fatigués que les motards sont revenus à la salle du Puits-Salé de Lons-le-Saunier, pour le classement et la remise des prix.

L’occasion pour Alain Mazzier de remercier tous les partenaires publicitaires sans lesquels ce rallye ne pourrait avoir lieu, de remercier une nouvelle fois l’ensemble des bénévoles et adhérents ayant oeuvré à la préparation du rallye et d’adresser des vœux de prompt rétablissement à notre coordinateur qui, souffrant, n’a pas pu assister à cette édition du rallye.

Author: JusDorange

1 thought on “Rallye 2019 de la FFMC 39 : une édition placée sous le signe de la chaleur

Comments are closed.