Sondage : quel(le) motard(e) êtes-vous ?

Il parait que « l’esprit motard » se perd, que l’individualisme est en train de tuer la moto… mais vous ? Quel(le) motard(e) êtes-vous ? Dites-nous comment vous percevez le monde de la moto en 2019 et quelles sont vos attentes…


AVERTISSEMENT : les réponses à ce sondage sont strictement anonymes. Elles sont collectées à des fins statistiques par la FFMC 39 pour son unique usage.


Restons en contact

Si vous le souhaitez, nous pouvons rester en contact. En remplissant les champs ci-dessous, vous autorisez la FFMC 39 à vous faire parvenir des informations. Ce formulaire est totalement indépendant du questionnaire, le remplir garanti l’anonymat des réponses faites plus haut.

3 commentaires à propos de “Sondage : quel(le) motard(e) êtes-vous ?”

  1. Bon courage les petits gars ! vous avez votre place dans le monde et vive la moto !! V !!

  2. bon idée ce sondage et bon courage dans vos actions vous avez plus que votre place dans la société

  3. Bonjour,
    J’ai eu l’occasion de dire et d’écrire que la résistance aux orientations confiscatoires et liberticides du pouvoir ne peut se limiter -c’est la tendance que je ressens- à des actions « Non ! On n’est pas d’accord ! » ; j’observe que ce pouvoir-là se contrefout de la minorité que représentent les motards. Je suis convaincu que les actions doivent mieux associer tous les « usagers » de la route. Mais, dans le domaine de la sécurité, je continue de penser qu’il faut se doter (au sein de la FFMC, par exemple) de compétences permettant -par l’analyse des événements routiers- de contrecarrer les mesures décidées par le pouvoir. Aujourd’hui, il suffit qu’un premier ministre ait -seulement- la conviction qu’une mesure est bonne pour la décider (80 km/h) ; sans démontrer quoi que ce soit … Et en parallèle à ces travaux, il faut se rappeler que les élus du peuple sont les députés ; j’écris souvent que c’est à eux qu’il faut aller « botter le cul » quand ils se contentent -par leur mutisme- de faire l’accompagnement des mesures gouvernementales au lieu de défendre leur électorat, même de niche.
    Bonne route, et gaffe aux radars !
    La Cerise